Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Valvert, Agence immobilière TASSIN LA DEMI LUNE 69160

L'actualité de CENTURY 21 Valvert

QUE SIGNIFIE LE PRIX NET VENDEUR ?

Publiée le 25/03/2016

Le prix net vendeur d’un bien immobilier n’est pas le prix que l’acheteur va payer car à ce prix net vendeur se rajoute différents frais dont le montant de la commission de l’agence immobilière. Celle-ci peut être librement négociée et le taux plus ou moins élevé de ce pourcentage peut faire toute la différence entre un prix de vente attractif ou prohibitif… C’est pourquoi, il est important que vous sachiez faire la différence entre le prix net vendeur et le prix frais d’agence inclus.

I ) Prix net vendeur et prix frais d’agence inclus (FAI)

 

Le prix net vendeur représente la somme que vous allez réellement recevoir lorsque votre bien immobilier sera vendu. Mais ce n’est pas pour autant la somme que l’acheteur va payer. En effet, un certains nombre de frais s’ajoute au prix de vente dont les frais d’agence immobilière, les frais de notaire, la quote-part de la taxe foncière, etc.

Souvent dans les annonces immobilières publiées par les agences, le prix de vente est présenté « Frais d’Agence Inclus » (FAI). Cette pratique permet à l’acheteur de savoir sur quelle somme il s’engage. Par contre lors de la signature du compromis de vente ou de la promesse de vente, c’est le prix net vendeur qui apparaitra puisque c’est celui-ci que vous allez toucher.

En pratique, lors de la signature de l'acte authentique devant le notaire, celui-ci va recevoir le prix global de la transaction. Puis il vous versera le montant de votre prix net vendeur et à l’agence le montant de sa commission.
De son côté, le vendeur à tout intérêt à ce que la commission s’impute sur le prix de vente car les droits de mutation sont calculés sur le prix net vendeur et non pas sur le prix FAI.

 

II ) Les frais d’agence

 

Lorsque votre bien est estimé à 200 000 € net vendeur, par exemple, ce montant ne représente pas sa valeur réelle.
Si vous passez par une agence immobilière pour vous assister dans la transaction, elle va prélever une commission pour le prix de ces services. Cette commission s’échelonne entre 4 et 10 % du prix de vente net vendeur avec une moyenne de 7 %.

Les frais d’agence ne sont pas réglementés par la loi. Vous disposez donc d’une marges de manœuvre pour les négocier librement avec l’agence immobilière.
Très souvent, le montant de la commission est proportionnel au prix de vente du bien et il est dégressif. Plus le prix du bien est élevé plus le pourcentage de la commission est bas. Beaucoup d’agence ont un montant minimum de commission qui se situe entre 5 000 € et 6 000 €.

N’hésitez donc à négocier le pourcentage que va prélever l’agence immobilière et à faire jouer la concurrence. Soyez également attentifs aux prestations que vous propose l’agence. 

 

III ) Qui paye les frais d’agence ?

 

En théorie c’est l’acheteur qui paye les frais d’agence puisque le prix qui lui est demandé est celui frais d’agence inclus (FAI). Mais en pratique puisque vous n’allez recevoir « que » le prix net vendeur, c’est vous, le vendeur, qui les payez ! Sauf si vous avez exigé de recevoir le prix que vous estimez être celui du marché et que l’agence à ajouté à celui-ci le montant de sa commission. Mais attention alors à ce que votre bien ne soit pas surestimé.

C’est pourquoi de nombreux particuliers préfèrent s’affranchir des agences immobilières pour vendre leur bien. Encore faut-il en avoir le temps et savoir estimer votre bien à son juste prix… Entre la surestimation qui ne vous permettra pas de conclure une vente et la vente au rabais, il y a un juste milieu qui n’est pas évident à trouver surtout dans un marché immobilier morose.

Notre actualité